Directives anticipées et Bonnemaison

Publié le par Carole Gouyé


Ne pas rédiger ses directives anticipées, c’est mettre ceux qui nous aiment et que nous prétendons aimer, ou les médecins, dans l’obligation de prendre pour nous une décision que nous n’avons pas osé prendre. Et les mettre en danger face à la loi. Faites le- Et soyez sans crainte. Elles sont révocables à tout moment.

si les gens rédigeaient leur directives anticipées comme le prévoit la loi il n'y aurait pas "d'affaire Bonnemaison"

Commenter cet article