Hauteur d'une éolienne

Publié le par Carole Gouyé

Hauteur d'une éolienne

Hauteur d'une éolienne

 

Partout où elles sont implantées, elles ne passent pas inaperçues dans nos paysages... La taille d'une éolienne varie en effet de moins d'1 mètre pour une éolienne individuelle à 160 m pour les plus puissantes (190 m en étude).

Mais c'est là une de leurs caractéristiques essentielles, puisque la puissance d'une éolienne est proportionnelle à sa hauteur. Toutes les infos dans notre article.

Hauteur d'une éolienne : le mât et les pales

La hauteur d'une éolienne est déterminée par la taille de son mât, à laquelle s'ajoute la taille du rayon de ses pales.

Il faut savoir que :

  • le mât doit être d'une taille supérieure à la pale (sinon elle toucherait terre en rotation) ;
  • les pales font généralement entre 50 et 65 % de la taille du mât ;
  • la taille de la pale détermine la puissance de l'aérogénérateur ;
  • la pale ne doit pas descendre à moins de 3 m du sol (hauteur de sécurité).

À noter : les éoliennes qui comportent des pales hélicoïdales et horizontales peuvent être de plus petite taille, puisque le mât et la pale se confondent. Une hauteur de sécurité est toutefois nécessaire.

Il existe de nombreux types d'éoliennes de tailles différentes. Pour simplifier, disons que :

  • les micro-éoliennes, pour bateau par exemple, vont de 50 cm à 1,5 m ;
  • les petites éoliennes d'autoconsommation vont de 8 à 12 m ;
  • les éoliennes de production vont jusqu'à 160 m de hauteur.
  • A Saint Saud Lacoussière - parc national du Perigord Vert elles feront 200m et oui pas ou peu de vent donc éoliennes installées dans le couloir des oiseaux migrateurs

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Hauteur éolienne : que dit la législation ?

En fonction de la hauteur de votre éolienne, les autorisations administratives et techniques diffèrent :

  • En dessous de 12 m, il n'y a pas besoin d'autorisation d'urbanisme. 
  • Entre 12 et 50 m pour une puissance inférieur à 20 MW, c'est le régime de la déclaration qui comporte : un permis de construire, une évaluation des incidences en site Natura 2000.
  • Au-delà de 50 m et/ou d'une puissance de 20 MW, c'est le régime de l'autorisation. Il faut : un permis de construire, une étude d'impact, une étude de danger et une enquête publique préalable. 

À noter : des éoliennes dites "aériennes", fonctionnant comme des cerfs-volants au bout d'un câble, sont à l'étude (des prototypes existent). En théorie, leur hauteur peut être très importante. Mais la limite sera déterminée par les règles de sécurité aérienne.

 

Publié dans eoliennes

Commenter cet article