Conseil scientifique du Parc naturel régional Périgord Limousin - session du 02/11/2015 extrait

Publié le par Carole Gouyé

Conseil scientifique du Parc naturel régional Périgord Limousin - session du 02/11/2015  
extrait
 http://www.pnr-perigord-limousin.fr
5.  Eolien : débat M. Evrard  
Différents  projets  éoliens  émergent  sur  le  territoire  du  Parc.  Une  opposition  radicale  à  ces  projets éoliens, se met en place, par le biais de 5 associations qui sollicitent un positionnement du Parc en précisant que la « démocratie participative » est inscrite dans les textes de la transition énergétique.
A  ce  jour,  le  Parc  donne  une  évaluation  projet  par  projet,  un  avis  défavorable  (Péricaud)  et  2  avis favorables avec des préconisations (Maisonnet-sur-Tardoire et les Salles-Lavauguyon), ont été émis.
Michel Evrard  a reçu un avis de Guy Jarry ancien directeur adjoint du Centre  de Recherche sur la Biologie des Populations d’Oiseaux au Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris. Au regard de la position biogéographique du Parc sur une des voies de migration les plus importantes à l’échelle du Paléarctique occidental, les projets d’éoliens avec des mâts à grande hauteur seront impactant. Guy Jarry  préconise  de  lancer  une  étude  sur  l’avifaune :  « Installer  des  éoliennes  de  200m  de  hauteur sous  ce  très  important  couloir  de  migration  d'oiseaux,  représente  à  l'évidence,  un  risque particulièrement élevé d'accidents envers ces oiseaux dont la grande majorité est protégée et parmi eux  quelques-uns  faisant  l'objet  de  plans  nationaux  d'action  donc  de  protection renforcée ».
Les recommandations EUROBATS indiquent que pour les chiroptères, deux milieux sont à proscrire : les forêts et les cols…

Avis de la LPO National : « D'une manière générale, il est vrai qu'il est préférable d'éviter les territoires à enjeux forts pour la biodiversité. En particulier, il convient d'éviter les zones Natura 2000 au titre de la directive des oiseaux. EUROBATS préconise également de respecter une  distance de 200m  par rapport  au  bois,  bosquets  et  haies.  Cela  implique  de  fortes  réserves  vis  à  vis  de  l'implantation d'éoliennes en forêt ».
La  question  à  laquelle  le  Conseil  scientifique  doit  répondre  est :  Est-il  judicieux  de  mettre  des Eoliennes de 200 mètres de haut sur le territoire du Parc ? L'enjeu important étant la mise en danger de la biodiversité.

Une série de question est exprimée par les membres du Conseil scientifique :
─  Evaluation du Carbone nécessaire pour faire des éoliennes de cette taille ?
─  SRCE Limousin zonage éolien. Quid en Aquitaine ?
─  Le  tourisme  est  une  source  d’activité  économique  importante  pour  le  Parc.  La  construction d’éolienne peut avoir un impact négatif sur cette activité. Peut-on l’évaluer ? Cependant, un circuit des éoliennes existe sur le Plateau des Millevaches d'après Laurent Chabrol.
─  Quel est l'impact sur le prix du foncier dans des rayons assez grands ?
─  L'autorisation de construction d’une éolienne doit être à plus de 500 mètres d’une habitation  en France, et à plus de 2000 mètres aux USA où 14 000 éoliennes ont été supprimées, pour quels motifs ? En Allemagne des éoliennes ont été déplacées.
D'autres  alternatives  sont  proposées :  panneaux  solaires  sur  différents  toits  (hangars,  particuliers, entreprises...)
Le  Conseil  scientifique  demande  d’avantage  d’information  sur  l’éolien  et  souhaiterait  que  Marion Personne puisse intervenir ou faire intervenir une personnalité auprès du CS pour exposer la logique du développement éolien dans le cadre national et présenter ses atouts et inconvénients.

Publié dans eoliennes

Commenter cet article