ADMD attaque oui mais pourquoi ?

Publié le par Carole Gouyé

Surprise ? pas tant que ça - l'ADMD attaquerait Colette Prochasson pour avoir dit qu'elle n'était pas d'accord avec les nouveaux statuts  et que du fait de ces nouveaux statuts elle démissionnait de sa charge de déléguée ?

Stupéfiant Liberté Liberté chérie

L'ADMD et ses membres ne militent ils pas pour obtenir leur liberté de choix ?

Oui nous avons tous appris la modification des statuts par le journal reçu pendant l’été.

Oui personne – pas même le délégué du Var – ne m’en avait avisé – moi membre et ex déléguée. Pourquoi ?

N’eut il pas été plus sain – plus démocratique – d’en parler ?

Oui lors de l'AG de septembre 2015 le délégué d'ANNECY - lors de son discours "d'ouverture" a déclaré "l'ADMD on l'aime ou on la quitte".

Moi j'ai quitté - pour les raisons évoquées dans l'article.

J'avais déjà démissionné de ma charge de déléguée pour Var ouest en 2013 - Car en total désaccord avec la gestion de l'ADMD. Mais j’étais restée adhérente car l’ADMD ce n’est pas que la nouvelle direction. C’est plus de 30 ans de lutte. L’ADMD pour moi c’est et restera l’ADMD crée par Michel Landa en 1980 – Je reste fidèle aux fondamentaux de l’ADMD.

J'ai eu droit à des insultes -verbales bien entendu - de certains délégués. J'ai laissé braire. Et oui mon Papa m'a toujours dit "bien faire et laisser braire".

Je suis restée adhérente, mais suite à la modification des statuts j'ai mis fin à mon adhésion en tant qu'adhérente.

ET à m'a grande surprise. Point d’insultes verbales mais une lettre en AR envoyée par l'ADMD pour m’annoncer qu’il avait été décidé - lors de leur conseil d'administration de fin 2015 - de me radier !!

Me radier alors que je ne suis plus adhérente ? alors que j'ai reçu des relances postérieurs à cette décision pour payer mes cotisations.

Comme dirait Obélix "sont fous ces ADMD"

Attaquer Colette Porchasson alors que plus d’un quart des délégués ou adjoints ont signé une lettre dans laquelle ils disent refuser les nouveaux statuts et la façon dont cela a été annoncé.

Pourquoi elle et pas tous les signataires de la lettre ?

Nombreux adhérents restent adhérents car « on » leur fait croire qu’en étant adhérents ils verront leurs directives respectées.

Mais nous savons tous qu’aucune association - aussi importante soit elle - ne peut passer outre la loi ; Et la loi on ne l’a pas.

Peut-on parler de publicité mensongère ?

J’espère qu’un jour l’ADMD reviendra à ses fondamentaux.

 

Car oui je milite pour la liberté. La liberté de choix.

Ma vie m’appartient. Nul ne peut décider pour moi.

Ma volonté doit être respectée.

ADMD attaque oui mais pourquoi ?

Commenter cet article

Janicot Nicole 21/06/2016 11:42

Bonjour. J'habite à Poitiers. Ayant ré-adhéré à l'ADMD après 12 ans de non renouvellement, car dépitée par la loi "Claeys/Leonetti" , j'ai découvert avec consternation les nouveaux statuts, le nouveau règlement intérieur, le fonctionnement soviétique de l'association. Je m'étonne de la passivité des adhérents et des délégués. Mais je caresse l'espoir que ces différends puissent se régler en interne, sans mettre en péril l'image publique, respectable, de l'ADMD. Quel gâchis !

Carole Gouyé 22/06/2016 12:47

je fais un rêve - I have a dream - que chacun soit libre de choisir sa vie, que ses volontés soient respectée, que nul ne se permette de penser, d'agir, pour lui maintenant et ce jusqu'à son grand départ

salenson 21/06/2016 14:35

l'image publique "respectable" dites vous de l'admd??? pour combien de temps encore? et non respectée évidemment! une assoc qui réclame la liberté pour les malades mais qui la refuse en son sein? depuis l'arrivée des politiciens, les différents n'ont jamais pu se régler en interne, autrement que par insultes de la part des chefs et procès... mireille grebonval a gagné le sien contre l'admd, nous espérons tous que colette prochasson, elle aussi accusée à tort, gagne le sien! qui paye ces pertes de procès contre des délégués martyrisés moralement? vous les adhérents! bonnes poires volontaires!
qui paye les voyages de ces beaux jeunes gens? qui refont le tour de france - des plages de préférence l'été c'est plus sympa- pour élire qui? JLR??? qui doit rêver d'être député un jour... vous les adhérents, et pour quoi? on sait que la loi vient d'être votée, qu'elle ne changera donc pas avant au moins 5 ans, et on va encore dire de voter pour un candidat qui ne fera pas plus que Hollande, coincé par les lobbies pharmaceutiques, médicaux et cathos qui ne veulent pas de l'autorisation de la mort volontaire, ni de la cessation des acharnements qui rapportent tant d'argent (voir la campagne de "médecins du monde".
votez pour qui vous voulez, sans vous occuper des ois de santé et d'interdiction du suicide (de fait)
mais écrivez vos directives précises et personnalisées et faites les écrire autour de vous
si les médecins croulaient sous les directives, ils changeraient probablement d'avis sur la loi, et on ne peut rien faire sans les médecins!

Carole Gouyé 21/06/2016 13:07

mais de nombreux adhérents ont réagit - des délégués ont démissionné - un collectif de délégué a dénoncé les nouveaux statuts - des articles ont parus dans les journaux - et le pompon la nouvelle direction a attaqué en justice un membre du collectif pour l'avoir signalé - Règlement en interne ? la nouvelle direction ne l'a pas voulu - car qui dit justice dit public OUI QU EL GACHIS

salenson jacqueline 24/02/2016 09:32

habitude à l'admd:
au lieu de répondre à l'inquiétude de certains délégués, donc à leurs questions, on les vire ou on les pousse à la démission

(je l'ai vécu comme tant d'autres, y compris en tant qu'administratrice - trop questionneuse-, ce qui me mettait dans la position dangereuse pour moi de complice des décisions prises unilatéralement, y compris de celles que le CA ignorait, dont les voyages du président à l'époque, dont j'avais appris l'existence par son blog personnel, pourtant financés par l'association à un tarif ignoré, et qui ne donnaient lieu à aucun retour : nous ignorions le motif des voyages: soi disant rencontre avec d'autres admd étrangères, pour quoi? nul ne l'a su puisque nous n'avions jamais aucun compte-rendu de ces voyages, aucun renseignement sur les frais afférents...je l'ai dit et redit à l'époque, sans succès, audit refusé par les autres administrateurs de l'époque. mais ceci est du passé, heureusement pour moi!)

on les remplace ensuite trop souvent par des jeunes, jeunes altruistes qui s'occupent des vieux et des problèmes des malades, qui répondent à leurs questionnements sur la fin de vie???
non, même s'ils le voulaient, ils n'ont pas l'expérience requise, comment des gamins pourraient comprendre des vieux ou des malades qui traînent leur maladie depuis des années, voire des dizaines d'années,
ces jeunes poussés par une idéologie (floue par ailleurs) et la politique politicienne, qui ne donnent que 5 € pour leur adhésion jusqu'à 35 ans!!! -âge du début dans la vie économique??? - espèrent (je le suppose?) trouver un moyen de se montrer en voyageant aux frais de l'association (exemple: grande tournée des plages cet été).

mais puisque les adhérents l'acceptent, comme ils ont accepté (aucun contrôle possible par les adhérents ni des votants à jour de leur cotisation, ni du dépouillement des votes) la modification des statuts donnant les pleins pouvoirs à vie aux dirigeants, sans contrôles possibles,
qu'y faire?
rien, sinon quitter ce bateau...
pour tous ceux qui ont une autre idée de la liberté: liberté de penser, liberté de parole au sein d'une association qui revendique la liberté pour vivre et mourir et agit en son sein contre la liberté de ses adhérents et délégués, jusqu'à trouver des motifs de les convoquer au tribunal!
bien qu'ils aient perdu le procès intenté par une ex déléguée, virée sans motifs, sans explications possibles, sur des calomnies inventées et largement transmises sur internet...
pour moi, le mot "associer" a un sens: mettre ensemble,
non pas à la façon des sectes, avec un dirigeant parlant pour les autres et demandant obéissance,
mais mettre ensemble nos idées pour agir, réussir à enfin obtenir avec les médecins des lois du système de santé permettant à chaque citoyen de décider de sa vie, d'être aidé comme il le souhaite, mettre ensemble nos services aux autres, d'abord une écoute attentive, à tous ceux qui souffrent et ne voient pas d'autre issue que la mort, à tort ou à raison.
les appels au secours que je reçois régulièrement viennent de personnes qui ont contacté l'admd et ont essuyé un refus de les écouter, premier pas vers l'aide aux autres en difficulté, bizarre?

je suis contente quand, après avoir écouté quelqu'un qui voulait mourir au plus vite, il renonce à cette idée et trouve des moyens d'agir pour se sentir mieux, déjà parce qu'il est entendu.
ce qui ne m'empêche d'accompagner en Suisse ceux qui me le demandent, et en ont la possibilité (acceptés par les associations suisses, qui trient minutieusement les candidats à l'aide au suicide raisonné): j'estime ne pas avoir à intervenir sur des décisions mûrement réfléchies depuis souvent plusieurs années.

Carole Gouyé 24/02/2016 14:39

oui 35ans je trouve aussi que c'est surprenant. A 35ans - sauf handicapé - ou un "tangy" - on est actif En revanche les personnes âgées, souvent n'ayant qu'une réversion ne serait ce pas normal qu'elles bénéficient de ce prix spécial.
Moi aussi je continue à recevoir des appels d'adhérents qui se sentent "un peu abandonnés" sauf au moment des relances.
Bien que plus adhérente je reste militante pour une fin de vie choisie donc je serai toujours disponible pour répondre aux appels.

salenson jacqueline 24/02/2016 09:31

habitude à l'admd:
au lieu de répondre à l'inquiétude de certains délégués, donc à leurs questions, on les vire ou on les pousse à la démission

(je l'ai vécu comme tant d'autres, y compris en tant qu'administratrice - trop questionneuse-, ce qui me mettait dans la position dangereuse pour moi de complice des décisions prises unilatéralement, y compris de celles que le CA ignorait, dont les voyages du président à l'époque, dont j'avais appris l'existence par son blog personnel, pourtant financés par l'association à un tarif ignoré, et qui ne donnaient lieu à aucun retour : nous ignorions le motif des voyages: soi disant rencontre avec d'autres admd étrangères, pour quoi? nul ne l'a su puisque nous n'avions jamais aucun compte-rendu de ces voyages, aucun renseignement sur les frais afférents...je l'ai dit et redit à l'époque, sans succès, audit refusé par les autres administrateurs de l'époque. mais ceci est du passé, heureusement pour moi!)

on les remplace ensuite trop souvent par des jeunes, jeunes altruistes qui s'occupent des vieux et des problèmes des malades, qui répondent à leurs questionnements sur la fin de vie???
non, même s'ils le voulaient, ils n'ont pas l'expérience requise, comment des gamins pourraient comprendre des vieux ou des malades qui traînent leur maladie depuis des années, voire des dizaines d'années,
ces jeunes poussés par une idéologie (floue par ailleurs) et la politique politicienne, qui ne donnent que 5 € pour leur adhésion jusqu'à 35 ans!!! -âge du début dans la vie économique??? - espèrent (je le suppose?) trouver un moyen de se montrer en voyageant aux frais de l'association (exemple: grande tournée des plages cet été).

mais puisque les adhérents l'acceptent, comme ils ont accepté (aucun contrôle possible par les adhérents ni des votants à jour de leur cotisation, ni du dépouillement des votes) la modification des statuts donnant les pleins pouvoirs à vie aux dirigeants, sans contrôles possibles,
qu'y faire?
rien, sinon quitter ce bateau...
pour tous ceux qui ont une autre idée de la liberté: liberté de penser, liberté de parole au sein d'une association qui revendique la liberté pour vivre et mourir et agit en son sein contre la liberté de ses adhérents et délégués, jusqu'à trouver des motifs de les convoquer au tribunal!
bien qu'ils aient perdu le procès intenté par une ex déléguée, virée sans motifs, sans explications possibles, sur des calomnies inventées et largement transmises sur internet...
pour moi, le mot "associer" a un sens: mettre ensemble,
non pas à la façon des sectes, avec un dirigeant parlant pour les autres et demandant obéissance,
mais mettre ensemble nos idées pour agir, réussir à enfin obtenir avec les médecins des lois du système de santé permettant à chaque citoyen de décider de sa vie, d'être aidé comme il le souhaite, mettre ensemble nos services aux autres, d'abord une écoute attentive, à tous ceux qui souffrent et ne voient pas d'autre issue que la mort, à tort ou à raison.
les appels au secours que je reçois régulièrement viennent de personnes qui ont contacté l'admd et ont essuyé un refus de les écouter, premier pas vers l'aide aux autres en difficulté, bizarre?

je suis contente quand, après avoir écouté quelqu'un qui voulait mourir au plus vite, il renonce à cette idée et trouve des moyens d'agir pour se sentir mieux, déjà parce qu'il est entendu.
ce qui ne m'empêche d'accompagner en Suisse ceux qui me le demandent, et en ont la possibilité (acceptés par les associations suisses, qui trient minutieusement les candidats à l'aide au suicide raisonné): j'estime ne pas avoir à intervenir sur des décisions mûrement réfléchies depuis souvent plusieurs années.