ADMD suite AG 2015 : de nombreuses démissions

Publié le par Carole Gouyé

Suite à la dernière AG de nombreux adhérents ont quittés l'association ainsi que de nombreux délégués.

Dès 2013 j'avais fait connaitre mon désaccord et démissionné de ma charge de déléguée

ci-dessous ma lettre -

Lettre ouverte

 

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les administrateurs,

 

En accord avec mes courriels précédant la réunion du 20 courant, recevez ma démission de la charge de déléguée pour Var ouest. Voir également mon courriel à M. Boulay – juriste de l’association.

 

1 – vous n’avez pas cru devoir répondre à ma question pourtant simple. : « un document non daté, non signé est il valable ? Légal ? »

Refuser d’y répondre n’a fait que faire naître ma suspicion et l’alimenter.

Le valider c’est le début de tous les abus. L’accepter c’est le cautionner.

Je me bats pour une loi. Je ne cautionnerai aucune dérive.

Je le refuse dans ma vie professionnelle, dans ma vie privée, pourquoi le ferais je dans ma vie associative ?

P Loheac – salarié de l’association, ayant le titre de délégué général, a fini par me répondre, après plusieurs courriels - qu’il était totalement loyal avec le CA et le bureau, mais sans répondre à ma question. Sa loyauté l’aurait donc empêché de répondre à ma question ? Pourquoi ?

Je me bats pour que ma volonté, pour que mon ultime volonté soit respectée. Que mes directives soient opposables à tous.

Je refuse qu’un document non signé puisse s’y opposer, et prétendre le contraire.

 

2 - L’élection des délégués aurait dû se faire entre délégués et non dans une salle de restaurant au milieu des invités.

En aucun cas, vous n'aviez le droit de couper la parole à Annie Babu, candidate, qui expliquait pourquoi elle se présentait. Annie une de vos plus fidèles. Loyale mais sans langue de bois. Soulevant simplement un manque de communication.

Est cela votre définition de la démocratie ? Ce n’est pas la mienne !

 

Depuis que je suis déléguée je demande qu’il y ait une réunion de délégué. Réunion dans la quelle nous pourrions être entre nous et échanger nos problèmes sur le terrain,

Madame Jencquel m’avait même envoyé un courriel l’année dernière disant que cela serait organisé en janvier 2013. Je l’avais également suggéré à G. Tourette.

C’était à lui d’orchestrer cette réunion. N’est il pas le représentant des délégués ?

 

Ces réunions, entre nous, auraient évité le grand déballage lors de l’AG de septembre.

Lors de l’AG du 20 septembre à Bordeaux, vous avez mentionné des documents dont la grande majorité d’entre nous n’a jamais eu connaissance.

N’aurait il pas valu nous en parler lors d’une réunion privée – réunion de délégués – plutôt que dans une réunion publique ?.

Vous avez, en public, mentionné des échanges de mails. La salle devait elle être au courant ?.

Si certain ont été destinataires de ces mails, et vous pouvez constater que je n’en fais pas partie, en sont ils nécessairement co-auteurs ?. en sont ils responsables ?

Je n’ai pas pris part à ce grand déballage, en public. Ces attaques obligeants certains à se justifier. 

 

3 – P Loheac – salarié de l’association, ayant le titre de délégué général, s’est permis, lors de la réunion du vendredi 20 septembre 2013, de me traiter de folle allant jusqu’à prétendre que vous aviez des documents m’accusant de vol de tableaux !!!

Je vous demande, Monsieur le Président, de me faire parvenir ce prétendu document soit disant rédigé par un voisin.

Tout salarié d’une association n’est il pas rémunéré par les cotisations des membres ?. N’est il pas le salarié de TOUS les membres ? Peut-il se permettre d’insulter un adhérent ?

 

4- Vous avez refusé de répondre à ma question simple sur les DA – voir mails du 2 décembre

 

Refuser de me répondre montre tout le mépris que vous portez, vous et votre équipe, à la déléguée que je suis. Mépris que je ne peux accepter, tolérer.

Depuis plus de 4 ans chaque fois que je fais remonter une information qui déplait à certains salariés on se permet de mettre en cause mon intégrité.

 

je trouve choquant et inadmissible que vous mettiez – vous et surtout certains membre de votre personnel - en doute ce que je vous dit, ce que vous disent les délégués.

Certains membres de votre personnel oublient que nous sommes des bénévoles, que nous donnons, du moins la plus part d’entre nous, un maximum de notre temps pour défendre une cause en laquelle nous croyons ?

ET surtout qu’ils étaient encore en culottes courtes quand nous avions déjà fait nos preuves.

Gardez les.

 

Si jusqu’au 2 décembre je pensais encore que les « dérives » n’étaient que des mal entendus, les derniers mails de votre salarié – le dénommé Loheac - m’ont fait totalement changé d’avis. Jusqu’à ce jour vous aviez Monsieur le Président le bénéfice du doute. Vous aviez ma confiance.

Les derniers mails de cette personne m’ont définitivement conforté dans ma décision.

Par respect pour vous je vous donne des explications dont je suis maintenant certaine que vous n’avez que faire.

 

J’ai murement réfléchi. Comme vous le constatez ma démission vous est adressée plusieurs semaines après l’avoir décidée et annoncée.

J’ai voulu assumer jusqu’’au bout mes engagements.

Les réunions d’octobre, novembre, décembre étaient déjà programmées.

 

Depuis 5 ans je me suis pleinement investie dans ma charge de déléguée. Mais je ne peux, ne veux, valider ce que j’appelle des lourds disfonctionnements.

 

Je continuerai à militer pour une loi de liberté, pour que notre volonté soit entendue, respectée. Pour que nul ne puisse disposer de notre vie.

Une loi qui reconnaisse la valeur de nos volontés. Qui les rendent opposables à tous.

Une loi qui respecte la volonté de la personne, quel qu’elle soit. Soin palliatifs, euthanasie, suicide assisté

Une loi validant le suicide assisté ET l’euthanasie mais uniquement à la demande du malade, sur la base de ses directives clairement exprimées, écrites, signées, et non laissé à l’appréciation de médecins, soignants, économistes.

 

J’ai annoncé la fin de mon mandat aux adhérents qui sont venus à la l’assemblée départementale qui a eu lieu ce matin.

 

J’annoncerai la fin de mon mandat aux adhérents, avec mes vœux pour 2014

Les adhérents ayant un mail recevront mon courrier directement. J’espère que vous aurez la correction d’envoyer mon courrier aux adhérents n’ayant pas de mail.

Mon envoie terminé je détruirai le fichier des adhérents en ma possession. Il ne sera pas utilisé pour d’autres associations – ce que font certains.

Et oui tout fini par ce savoir

Recevez Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs les administrateurs, mes salutations.

 

 

 

 

Carole Gouyé

Adhérente n°91231

 

PS Puisque vous validez les documents non datés, non signés vous accepterez bien ce document en l'état.

 

 

et à toi Jean Luc mes meilleurs vœux pour 2014

 

Publié dans ADMD

Commenter cet article

J Salenson 30/09/2015 09:20

Certains commencent a realiser que l admd se comporte comme une secte dirigee par des jeunes derriere le chef
Loin de l idee associative où tous sont egaux et responsables
Tant mieux