Requête auprès des législateurs, de tous ceux dont l'éthique est : la plus belle mort est la mort choisie, à la fin d'une belle vie, unissons-nous !

Publié le par Carole Gouyé

 
 
 

Requête auprès des législateurs, de tous ceux dont l'éthique est : la plus belle mort est la mort choisie, à la fin d'une belle vie, unissons-nous !

Auteur : Jacqueline Salenson, membre de AAVIVRE... sa fin de vie

Créé le 25/03/2015

À l'attention : des députés, sénateurs, gouvernement

Libérez les humains dans le système de santé!
Laissez-les vivre et mourir comme ils le souhaitent!
Ne leur imposez pas une éthique différente de la leur!

NON à l'agonie qui dure et que des médecins font durer.

Nous voulons pour nous-mêmes la mort rapide, douce, accompagnée selon notre choix, comme la mort d'un animal chez le vétérinaire, lorsque la fin de vie s'annonce avec des souffrances intolérables.

Nous demandons ce droit en France pour les humains qui sont dans notre cas:
plus proches des philosophies grecques du bien-être (santé) que de la souffrance prônée par les monothéismes.

Merci d'examiner ce droit aux assemblées législatives et de modifier les lois qui le contrarient indûment.

Nous adresserons cette requête au gouvernement, aux députés, aux sénateurs.
Nous espérons être soutenus par toutes les associations du "droit de mourir" (selon notre choix), dont les demandes sont plus larges.

http://www.mesopinions.com/petition/politique/requete-aupres-legislateurs-dont-ethique-belle/14013

Requête auprès des législateurs, de tous ceux dont l'éthique est : la plus belle mort est la mort choisie, à la fin d'une belle vie, unissons-nous !

Auteur : Jacqueline Salenson, membre de AAVIVRE... sa fin de vie

Créé le 25/03/2015

À l'attention : des députés, sénateurs, gouvernement

Libérez les humains dans le système de santé!
Laissez-les vivre et mourir comme ils le souhaitent!
Ne leur imposez pas une éthique différente de la leur!

NON à l'agonie qui dure et que des médecins font durer.

Nous voulons pour nous-mêmes la mort rapide, douce, accompagnée selon notre choix, comme la mort d'un animal chez le vétérinaire, lorsque la fin de vie s'annonce avec des souffrances intolérables.

Nous demandons ce droit en France pour les humains qui sont dans notre cas:
plus proches des philosophies grecques du bien-être (santé) que de la souffrance prônée par les monothéismes.

Merci d'examiner ce droit aux assemblées législatives et de modifier les lois qui le contrarient indûment.

Nous adresserons cette requête au gouvernement, aux députés, aux sénateurs.
Nous espérons être soutenus par toutes les associations du "droit de mourir" (selon notre choix), dont les demandes sont plus larges.

Commenter cet article