Intolérance – bêtise - fanatisme – ego - quand tu nous tiens

Publié le par Carole Gouyé

Bénévole, je suis présente dans plusieurs établissements médicalisés. Dans certains je représente des usagers.

Un des établissement a organisé, dans le cadre de la 4ème édition de la semaine de la sécurité des patients, une journée sur les droits des malades

De nombreux stands dont un stand pour présenter le rôle de la CRUCQ - dont je fais partie - la loi Leonetti et les directives anticipées

Dans cet hôpital je représente l’ADMD certes mais ce jour la, sur le stand, j’étais un représentant des usagers parmi les autres. Un représentant des usagers, par définition, n’a pas à « défendre » l’association qui l’a mandaté mais à défendre TOUS les usagers.

Je milite depuis des années pour que chacun puisse choisir sa vie, une fin de vie choisie, pour la liberté de choix. Je fais connaitre à tous l'importance de rédiger ses directives.

J’avais mis sur le stand de nombreux documents envoyées par le CISS (Collectif Interassociatif Sur la Santé).

Documentations sur les droits des malades et sur les représentants des usagers, sur la CRUCQ.

Et également le document édité par l’ADMD sur les droits des malades et la loi leonetti – document particulièrement bien fait.

Sur ce stand aucune information sur les associations, ce n’était ni le lieu, ni le thème de la manifestation.

Stand n°10: Rôle des représentants des usagers –
Directives anticipées et Loi Leonetti

Et là, alors que je faisais, comme les autres représentants des usagers, un tour sur les autres stands, je vois arriver, le nouveau délégué Var de l’ADMD, furieux.

Je n’ai pas tout compris mais il parait

  • Que parce que j’ai été déléguée je n’ai pas le droit d’être membre d’autres associations
  • Que je n’ai pas le droit de prendre la parole au nom d’une association
  • Que j’aurais dû le prévenir pour qu’il vienne faire la pub pour l’ADMD !

Bref un scandale – Il est vrai que ce coq en furie avait bravé la tempête pour me dire mes droits  – et tempête cette semaine la il y avait – Hyères, la Londe sous les eaux,

Surprenant non ? pour un représentant d’une association qui milite pour obtenir une loi portant essentiellement sur la liberté de choix.

Et,  ô malheur,  j’ai mentionné les statuts : J’ai eu droit à « les statuts on s’en fout, je suis au dessus de ça faut être bornée comme toi pour y faire référence, et vouloir les respecter «  (sic)

J’ai adhéré à l’ADMD après avoir pris connaissance de ses statuts.

J’ai accepté la lourde tache de déléguée pour Var ouest – Près de 5 ans – Toujours dans le total respect des statuts.

Quand j’ai compris qu’il y avait certaines dérives – par certains « cadres » - j’ai mis fin à mon mandat.

Et oui «un ministre la ferme ou démissionne » !!

  • Je reste membre car très attachée aux idées de son fondateur – Michel Landa –
  • Je suis libre d’adhérer à autant d’associations que je veux
  • Je suis libre de dire ce que je pense – Je n’ai jamais eu la langue de bois.
  • Je suis libre de participer ou non à des manifestations

Sans le respect de mon libre choix il ne peut y avoir de vie, et de mort, sereine

Si je milite pour ma liberté, liberté de choix, je ne tolère pas qu'un .petit …coq (quoique je changerai bien une des 3 lettres) me dise ce que j’ai le droit de faire ou de dire.

Je ne suis plus déléguée et je n’organiserai plus jamais de manifestation au nom de l’ADMD, ni ne prendrai la parole en son nom. – J’en ai fait suffisamment.

Mais j’ai le droit d’organiser et de prendre la parole avec ou pour toute association qui me le demanderait.

Le mépris de ce Monsieur  pour les associations autre que l'ADMD, mépris exprimé haut et fort, est inadmissible et démontre intolérance et pas grande intelligence.

J'ai adhéré - entre autre - à une jeune association et alors – Pourquoi ce mépris ? Pourquoi cette haine ? Souvent la haine est engendrée par la peur -

le petit coq a t il lu la bible ? craint-il une fin du type David contre Goliath ?

J’oubliai : je collecte les bouchons pour France Cancer, ça n’on plus je n’ai pas le droit ?

Si une association est intolérante au point d'interdire à ses adhérents d'adhérer à d'autres associations comment peut-elle prétendre défendre une loi de liberté basée justement sur la liberté de choix.

Je n’ai jamais caché mon adhésion à l’ADMD, j’ai même sur ma voiture le logo de l’ADMD, mais aujourd'hui, pour la première fois, j'ai honte de mon adhésion à l'ADMD, honte d'avoir tant fait pour la faire connaître, honte de faire partie d’une association qui accepte qu’on viole ses statuts.

Visiblement  certains "cadres" sont des fanatiques, intolérants, agissant dans le total mépris des statuts de l'ADMD,

Depuis de nombreuses années des délégués, des médecins – certains membres de la commission médicale – des juristes – membres de la commissions juridique – ont quittés l’’association.

Auraient-ils compris avant moi ces « dérives » ?

Non il n’y a pas de mort indigne, simplement parfois des fins de vie indigne.
Non ce n’est « indigne » de
refuser l’euthanasie – ce qui est indigne c’est de la refuser si on la demande
Non l’euthanasie n’est pas une obligation.
Article 1.2.1 des statuts de l’ADMD
L'Association, respectueuse de la liberté et de la  dignité  des  personnes,  s'interdit  toute  incitation  au suicide.
Elle s'oppose au recours à l'euthanasie fondé sur des motifs politiques, économiques ou sociaux, ainsi qu’à toute euthanasie pratiquée sans demande de la personne concernée.

Le Président de l’ADMD, l’a encore dit lors de récentes interventions « « l'ADMD s’oppose avec vigueur à toute euthanasie ne relevant pas d’une demande expressément formulée par le malade » …. « nous voulons que seul le patient, qu’il s’exprime directement ou par intermédiaire de ses directives anticipées. ou de sa personne de confiance, puisse décider quand et où la mort interviendra »

Sans liberté je ne conçois pas la vie.

Et ma liberté justifie que je milite pour elle.

Et ma liberté justifie que puisse choisir avec qui je veux militer

Faisons taire les fanatiques de tout bord – et nous obtiendrons notre loi de liberté

L’ADMD, créée en 1980 par Michel Landa se bat pour une cause juste, pour la liberté, la iberté de choix. Elle mérite qu’on fasse taire ces fanatiques, intolérants, nuisibles

Publié dans Liberté de choix

Commenter cet article

gouye 09/12/2014 15:49

Malheureusement on retient plus facilement les propos des fanatiques

cloclo54 09/12/2014 15:35

Dommage que la façon de faire d'un seul homme, un délégué, porte le discrédit sur tous ceux qui se battent quotidiennement pour obtenir une loi de liberté. Des comportements comme celui-là, malheureusement, il y en aura encore et pas seulement au sein de l'ADMD !
Au lieu de faire valoir nos petits égos personnels, sachons remettre les priorités là où devraient être !
Vendredi sortira la conclusion du rapport Léonetti/Clayes, certainement plus important que ces querelles qui n'ont pas lieu d'être ! Mobilisons-nous TOUS pour obtenir une loi dépénalisant l'euthanasie et le suicide médicalement assisté, une loi faite pour répondre à la demande des malades et pour protéger les médecins : Pour ça, OUI, ça vaut le coup de se battre de toutes ses forces !