Vivre comme avant Une organisation au service des femmes et des hommes atteints d’un cancer du sein

Publié le par Carole Gouyé

Un bénévolat au retour enrichissant

  • Apporter le réconfort et la chaleur humaine d’une présence amicale,
  • Rompre la solitude et l’anxiété de celles et ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas partager avec leurs proches à un moment donné,
  • Aider à découvrir ses propres ressources pour avancer vers une vie retrouvée.

Agréée au niveau national par le Ministère de la Santé

Vivre comme avant peut à ce titre :

  • représenter les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique
  • les aider à faire valoir leurs droits.

Ce dispositif relève de la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé.

Accordé pour une durée de 5 ans, il a été renouvelé par un arrêté en date du 5 juillet 2011.

Une organisation au service des femmes et des hommes atteints d’un cancer du sein

  • Une centaine de bénévoles dans toute la France.
  • Un siège et un centre d’appels téléphoniques situés à Paris au 14 rue Corvisart.
  • Un Conseil d’Administration constitué de 10 membres.

2 membres correspondants

  • Dr Edwige Bourstyn, chirurgien sénologue
  • Dr Jean-Yves Séror, radiologue spécialisé en sénologie.

Un bureau (les membres en sont élus au sein du Conseil d’Administration) composé de

  • Une présidente Catherine Fabre,
  • Une vice-présidente Martine Hervé,
  • Une secrétaire générale Evelyne Barbeau,
  • Une trésorière Odile Galopin.

10 coordinations régionales représentées chacune par une coordinatrice.

  • Afin de faciliter les liens et la transmission d’information entre les bénévoles d’une même région,
  • Et assurer la liaison avec la Présidente et le Conseil d’Administration.

2 médecins référents scientifiques

  • Dr Edwige Bourstyn, chirurgien sénologue,
  • Dr Jean-Yves Séror, radiologue spécialisé en sénologie.

D’anciennes malades à l’écoute

Des visites sous le signe de l’écoute

Les visites que Vivre Comme Avant effectue aux opéré-e-s du sein leur permettent de se retrouver, de se projeter dans l’avenir, de reprendre confiance et sont également un véritable enrichissement pour les bénévoles.

  • Une écoute compréhensive et attentive liée à l’expérience des bénévoles,
  • Le témoignage de femmes et d’hommes insérés dans la vie,
  • Un message d’espoir,
  • Une aide morale complémentaire à celle apportée par les soignants,
  • Une source d’informations et de conseils pratiques éventuels,
  • Un lien notamment avec des structures extrahospitalières pour la prise en charge hors de l’hôpital,
  • Le témoignage d’une vie active retrouvée.

Le vécu des bénévoles permet de comprendre mieux que quiconque le ressenti des personnes atteintes d’un cancer du sein.

Ils parlent de VCA

Dr Lesur-Oncosénologue-Nancy

« Il y a fort longtemps, toute jeune chef de clinique au CAV en chirurgie, j’étais alors capable de voir d’emblée, si l’une de vos ainées était passée… »

« Il y avait une douceur et une sérénité que seule la projection dans l’avenir pouvait apporter… Imaginez…une femme, en chair et en os, plutôt avenante, dynamique et alerte était venue dire » :

Je suis en vie, je vais bien et je gère…non seulement je gère, mais en plus je suis heureuse et je suis contente de venir vous dire que tout ira bien, que c’est juste un très mauvais moment à passer mais que vous n’êtes pas seule.

« Ce n’était pas la voisine effondrée dans son lit, se demandant si demain son mari viendrait la voir, ce n’était pas une jeune femme croisée au distributeur qui avait énoncé, d’un air savant et expérimenté, «de toutes façons, pas d’illusion, cette maladie c’est jamais fini, moi aussi j’y ai cru…alors…vous verrez…». De quoi vomir le café ou aller fumer la cigarette qu’on s’était promis de ne plus reprendre… »

Joëlle Taïeb-Kinésithérapeute-Hôpital Saint-Louis-Paris

« Votre échange apporte aux patientes opérées du sein un soutien, une écoute et un moment d’intimité privilégié ».

« Cette rencontre n’est pas sans conséquence sur leur « mieux aller » et la reprise de confiance en elles. Grâce à votre expérience vécue et partagée, vous êtes pour elles le tremplin vers des projets à venir ».

« Elles vous attendent avec impatience ! Après vous avoir rencontrées, elles ressentent sans délai le bénéfice de votre passage. Je tiens à vous remercier pour votre disponibilité et votre générosité vis à vis des patientes ».

Nathalie André-Maison d’information en Santé-Hôpital Saint-Louis-Paris

« Je présente l’association Vivre comme avant aux patientes en leur indiquant les jours de présence dans les services de chirurgie et la possibilité de contact par téléphone ».

« C’est souvent un moment de soulagement pour les patientes de savoir que des femmes anciennement opérées d’un cancer du sein sont préparées et formées pour les aider, les écouter et les soutenir ».

« Suite aux visites dans leurs chambres par les bénévoles de Vivre comme avant, les patientes ont apprécié leur qualité d’écoute, leurs conseils et leur délicatesse. Jamais intrusives dans les chambres des patientes, ces bénévoles remontent le moral, laissent une image positive de la femme, apportent de l’espoir et de la force pour se projeter dans l’avenir. »

Une bénévole

« C’est comme un cadeau pour moi: quand la patiente qui pleure me dit qu’elle pleure ou peut s’autoriser de pleurer parce que je suis une étrangère. »

Une bénévole

« Je cesse mon activité de bénévole à cause d’une situation personnelle qui m’empêche d’être vraiment disponible à notre engagement mais je souhaite rester membre bienfaiteur.

Ces années de bénévolat ont été remplies et très riches pour moi en rencontres, en amitié, en solidarité. J’ai beaucoup appris sur moi et sur les autres.

Je remercie vivement Denise, Marie-Hélène, Françoise et Martine pour les échanges fructueux que nous avons eus. J’ai tellement apprécié ce climat de confiance mutuelle.

Pour connaître d’autres associations de santé, notre mouvement a une singularité exceptionnelle, totalement différente. Tout d’abord par le premier impact de notre visite et par l’intensité de l’échange bénévole/patiente.

Je souhaite à VCA de maintenir son cap, ses objectifs, sa dynamique. »

Une bénévole

« 20 ans après avoir été opérée et avoir eu la visite de Vivre Comme Avant, j’ai fait ce que j’avais décidé alors : devenir à mon tour bénévole à ma retraite ».

« Les visites m’apportent beaucoup, à la fois ce sont de vraies rencontres, émouvantes ou drôles mais toujours passionnantes, cela donne aussi le sentiment d’une utilité irremplaçable pour les nouvelles opérées du cancer du sein. Les relations avec les patients et les soignants sont un enrichissement. »

Une bénévole Maïté profite de chaque jour !
Une patiente

« J’ai été opérée d’un cancer du sein avec mastectomie en 1990 à Lille et j’ai reçu alors la visite de Vivre Comme Avant. Cette visite m’a fait un bien fou et je me souviens encore de ce que m’a dit la bénévole, on ne vit pas plus mal après « être passée juste à côté de la porte entr’ouverte » mais vraiment bien mieux. Sur le moment je ne l’ai pas crue mais elle avait raison … »

Vivre comme avant Une organisation au service des femmes et des hommes atteints d’un cancer du sein
Vivre comme avant Une organisation au service des femmes et des hommes atteints d’un cancer du sein

Publié dans cancer du sein

Commenter cet article