Directives anticipées

Publié le par Carole Gouyé

Ne pas rédiger ses directives anticipées, c’est mettre ceux qui nous aiment et que nous prétendons aimer, ou les médecins, dans l’obligation de prendre pour nous une décision que nous n’avons pas osé prendre. Et les mettre en danger face à la loi.


Si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas mettre par écrit vos volontés écrivez que vous laissez à votre médecin ou votre conjoint ou votre enfant la responsabilité de décider ce qui sera le mieux pour vous.

Publié dans directives anticipée

Commenter cet article