Il n'y a pas de dignité sans LIBERTE

Publié le par Carole Gouyé

la rédaction des directives anticipées est dans la loi de 2005 dite Leonetti
qui le sait, combien l'ont fait - pas besoin de notaire, simplement un document daté, signé, réitéré tous les 3 ans.

Faut simplement donner des copies à sa personne de confiance, ses médecins, en mettre une avec sa carte vitale.

il faut une loi qui rendent les directives anticipées opposables à tous. Si vous ne rédigez pas vos directives c'est votre droit, vous acceptez que d'autre prennent pour vous la décision que vous n'avez pas osé prendre.
Vous désirez finir votre vie assisté, sous tutelle c'est cotre droit.

Moi je veux finir ma vie libre, libre comme j'ai essayé de vivre.

Nul n'a le droit de m'imposer ses convictions. Qu'on respecte mes choix,, quel qu’ils soient, comme moi je respecte les choix des autres.

Il n'y a pas de dignité sans LIBERTE

Publié dans findevie, Liberté de choix

Commenter cet article