Toulon Mourillon 2 novembre 2013

Publié le par Carole Gouyé

Toulon Mourillon 2 novembre 2013

2 novembre 2013

Bonjour

Merci à tous d’être venu célébrer le 2 novembre

Votre nombre montre à tous, la mobilisation des adhérents de l’ADMD

Nous sommes 820 dans la délégation Var ouest

Le 2 novembre a été choisi par les membres de la fédération mondiale des A.D.M.D - dont nous faisons partie - pour commémorer ce droit de mourir dans la dignité partout dans le monde

Je tiens également à remercier la ville de Toulon, Monsieur Falco, Maire de Toulon, Monsieur Di Georgio responsable des espaces verts et toute son équipe qui nous permettent de nous réunir dans ce cadre idylique.

Et également Monsieur le Préfet qui nous a donné son autorisation de lâcher nos ballons.

Grace à leur soutien nous pouvons encore cette année nous recueillir, près de notre arbre, face à la rade, et avoir une pensée pour tous ceux qui nous ont quittés, souvent dans d’inutiles souffrances.

Nous militons pour obtenir une loi qui nous permette de quitter ce monde selon nos propres conviction, pour pouvoir avoir le droit de demander une aide, suicide assisté, euthanasie, soins palliatifs ..

En étant présents, vous montrez que

- que vous souhaitez terminer votre vie libre, libre de vos choix, de vos décisions quelles qu’elles soient, selon vos propres convictions.

- Que vous souhaitez une loi donnant à l'individu le droit de choisir librement les conditions de sa fin de vie.

Mais il faut nous y préparer. Faire en sorte que, lorsque la loi sera votée, nous puissions en bénéficier.

Pour que votre volonté puisse être respectée il faut d’abord la faire connaître.

Pour cela il n’y a que les directives anticipées, écrites, réitérées.

Les directives sont reconnues par la loi de 2005, dite loi Leonetti.

Pour que notre demande soit respectée il nous faudra prouver qu’elle est issue d’une longue réflexion, et non d’une déprime passagère.

Si vous ne l’avez pas encore fait, rédigez vos directives, maintenant.

Depuis 2009, j’ai mis en place ce que j’appelle « l’annuaire de l’amitié ».

Y figure le nom de tous ceux qui acceptent de faire connaître leur nom.

Il est fait pour organiser un covoiturage, mais aussi

  • pour vous permettre de connaître le nom des personnes de votre entourage qui partagent vos idées.
  • pour organiser des groupes d’entraide, par affinité, pour échanger, pour un soutien moral, pour un soutien psychologique, pour vous entraider,
  • pour soutenir, si cela était nécessaire la personne de confiance d’une d’entre elle.

Imaginez le poids de ce groupe si tous ensemble il se présentait pour soutenir les directives de leur ami(e) !

Ces groupes c’est à vous de les constituer. Votre délégué, peut, si vous l’invitez, y participer et vous apporter toutes les informations nécessaires.

Ces groupes je vous ai donné les moyens de les constituer. Je ne peux le faire pour vous. A vous de vous prendre en charge.

Sachez que vous pouvez compter sur mon soutien

N OUBLIEZ PAS QUE

la demande d’euthanasie doit être un droit MAIS PAS UNE OBLIGATION

Nous devons pouvoir la demander ou la refuser le moment venu

Tous les établissements de santé : hôpitaux, cliniques, maisons de retraite médicalisées, doivent demander les directives anticipées et les mettre dans le dossier des résidents.

Dans le dossier médical et non dans le dossier administratif.

Si vous êtes hospitalisé, par sécurité, prenez toujours avec vous plusieurs copies.

Mettez en une sur votre table de nuit, montrez les à tous les soignants qui entrent dans votre chambre.

En cas de problème, même si votre personne de confiance est défaillante, il y aura bien quelqu’un qui les aura vu, lu, et qui les fera connaître.

La loi que nous réclamons de nos vœux fait peur surtout parce que beaucoup ne savent pas qu'elle est basée sur l'accord du malade et uniquement sur son accord.

Dans le cas d'une demande d'aide active à mourir, euthanasie, suicide assisté, La loi demandera l'accord du malade, sa demande, ferme et réitérée

Accord écrit, signé, réitéré, et appuyé, vérifié par la personne de confiance

Accord basé sur nos directives anticipées.

Aucune euthanasie ne doit pouvoir être possible sans ces directives.
A nous de les faire connaitre.

Je sais il est difficile de mettre par écrit nos volontés. Ensemble nous pourrions y arriver !

De nombreuses associations fournissent un modèle : telles que « ASP » - soins palliatifs -, ADMD, ultime liberté, ..

Ce modèle, on peut s'en servir dans un premier temps, puis le faire évoluer pourquoi pas, le personnaliser.

N’oubliez pas les directives sont révocable à tout instant.

Je sais il est difficile de trouver une personne de confiance. Pourquoi ne pas la prendre parmi nous ?, parmi les membres de votre groupe ?

Je crois profondément à l'entraide, à la solidarité.

La loi nous l'aurons. Soyons prêts. Rédigeons nos directives anticipées.

Je sais certains médecins se croient au dessus des lois :

Entendu sur France Culture, dans le cadre de l’émission "Révolutions médicales" du 8 octobre 2013, le Docteur TAROT, invité de l’émission a dit

: "….non, je n’étais pas pour la loi permettant au médecin de faire quelque chose qui me semble, depuis quarante ans, élémentaire……Je n’ai pas besoin d’une loi pour me dire ce que je dois faire ou pas. Dans ma tête, c’est comme ça."

Et oui les médecins se croient du dessus des lois, et pourtant ils sont des citoyens, comme tout le monde.

Bien entendu, nous sommes conscients qu’ils connaissent leur travail et que pour la majorité d’entre eux, ils le font aussi bien que possible.

Mais heureusement qu’une loi est venue fixer les droits des malades,

Heureusement qu’une loi a condamné l’acharnement thérapeutique

Heureusement que le travail, d’une manière générale, est soumis à des lois qui le régissent car il y a beau temps que nous serions revenus à l’esclavage pur et simple.

Mais assez parlé

Lâchons nos ballons, qui seront accompagnés par une pensée pour tous ceux qui nous ont quitté

Puis, à leur santé, levons nos verres

Toulon Mourillon 2 novembre 2013

Publié dans Manifestations

Commenter cet article